Le triangle qualité-coût-delai

Le triangle Qualité-coût-delai est un outil indispensable du chef de projet pour communiquer sur l’état de son projet . Il permet de représenter simplement son état en fonction de 3 paramétrés : Le coût, le délai et la qualité

qualite-cout-delai

Il permet de rappeler les 3 grands principes de la gestion de projet:

  • Produire de la Qualité
  • Maitriser les Coûts
  • Respecter les Délais

Ces 3 paramètres étant interdépendants, réduire ou augmenter l’importance de l’un a un impact direct sur les autres. Cela permet d’expliquer aux parties prenantes du projet que l’on ne peut pas modifier l’un des paramètres sans affecter au moins l’un des autres.

Voici une compilation de meilleurs articles sur le sujet (voir en références):

Qualité

La qualité ne concerne pas seulement le livrable final, il s’agit du soin qui est apporté tout au long de réalisation fonctionnelle et technique du projet: fonctions, ergonomie, fiabilité… Un projet de médiocre qualité remplira les besoins immédiats du client, en s’autorisant un certain nombre de raccourcis. Un projet de bonne qualité aura été spécifié pour couvrir certains besoins futurs identifiables, et offrira une ergonomie adaptée, des performances homogènes, une évolutivité étudiée, une documentation complète.

Voici quelques éléments favorisant la qualité du projet : cahier des charges bien renseigné, spécifications fonctionnelles réalisées en partenariat avec le client (avec des ateliers et des échanges), spécifications techniques adaptées aux technologies et intervenants du projet, réunions fréquentes de suivi, code de qualité (bien commenté et documenté), implication du client dans toutes les phase du projet, réactivité des équipes. C’est un projet qui répond aux besoins et aux attentes du client, tout doit être centré autours de lui. Il faut être transparent avec lui, optimiser les processus de production (versionning des sources, intégration continue etc…) et mettre en place une réelle phase de recette en prévoyant également une période de maintenance. La qualité du code ne doit être en aucun cas négligée car c’est une dette qu’il faudra payer plus tard (avec probablement des intérêts).

Coût

Le coût du projet est estimé en amont, et souvent sans mission de cadrage : l’estimation est souvent réalisée à partir d’un besoin théorique, et souvent incomplet (le client lui même ne sait pas exprimer son besoin). Pour autant, cette étape est nécessaire pour que le sponsor du projet puisse prendre la décision d’investir ou non car il y a forcément un seuil au-delà duquel il est impossible de le rentabiliser.

La notion de coût doit englober aussi bien les frais d’étude (temps passé aux spécifications fonctionnelles et techniques), de réalisation (nombre de développeurs, matériels nécessaire pour le développement et tests, présence d’une équipe de test et de validation, …), le suivi (gestion de projet, suivi des équipes), que les frais d’exploitation (matériels pour faire tourner le projet en production, hébergement, salaire de l’opérateur de maintenance, cout de maintenance corrective et évolutive…).

Délai

Le délai est souvent fixé par le sponsor du projet qui a déjà communiqué la date de lancement de l’application.Cela peut se conclure par des pénalités de retard.

Parfois, le délai découle du nombre de jours estimé et du nombre d’intervenants sur le projet. Mais savoir combien de temps doit durer la réalisation d’un projet n’est pas aisé, même si cela fait partie du travail d’un ingénieur.

Dans le cas où le délai imposé par le client est trop court, il faut réfléchir conjointement à une solution réaliste comme, par exemple, découper le projet en lots afin de pouvoir livrer une première version simplifiée de l’application en respectant les jalons.

L’équilibre

Le rôle du chef de projet est de jongler entre ces différentes notions pour réussir un projet. Il devra définir l’organisation la plus adaptée à mettre en place. Il existe 3 possibilités à préconiser avec les risques associés:

  • Rapide et pas cher = perte en qualité ; C’est ce que demandent beaucoup de clients, sans se rendre compte qu’un projet vite fait et à moindre coût aura forcément des lacunes et une dette qu’il faudra payer plus tard. Cela peut être satisfaisant pour un prototype qui doit valider un concept. Mais il faut bien expliquer les risques que cela peut faire prendre à moyen terme. Le plus gros risque est que le client soit déçus par rapport à ses attentes initiales
  • Rapide et de bonne qualité = plus cher; c’est la solution parfaite : un projet très important est traité de manière prioritaire sur les autres, et se voit affecter plus de moyens humains et techniques.  Le client a des contraintes de délai avec des attentes élevées en terme de design. On doit affecter plus de ressources en parallèle sur le projet pour tenir les délais, et faire intervenir des profils plus Senior. Les taches sont traitées de manière prioritaires, les équipes sont donc concentrés sur le projet.
  • Bonne qualité et pas cher  = plus lent ; Un projet bien fait, mais qui ne coûte pas cher :  il va prendre du temps à être réalisé. Le client n’a pas de contrainte de timing (c’est plutôt rare) mais a un budget limité. On affecte des ressources au profil Senior mais uniquement à des moments de faible activité en terme de projet. Le projet n’étant pas prioritaire, il sortira mais on ne sait pas trop quand…

On peut donc améliorer la qualité d’un projet en y consacrant plus de moyen ou plus de temps. Les deux corollaires sont donc :

  • coût = qualité / durée => le coût augmente avec la qualité, il diminue avec la durée
  • durée = qualité / coût => la durée augmente avec la qualité, elle diminue en y mettant les moyens

Mais comme le rappelle Amaury du blog geek-directeur-technique.com voici les configurations à éviter:

  • Rapide, de bonne qualité et pas cher: Comme il est impossible de réaliser un projet dans ces conditions, le client sera impossible à satisfaire. Si une organisation décide tout de même de satisfaire son client en ne lui demandant pas de payer plus cher, il est facile de comprendre que ce genre de décision lui sera nuisible.
  • Lent, de mauvaise qualité, et cher: Personne n’est prêt à payer cher pour une mauvaise réalisation qui ne sera pas disponible rapidement. Et pourtant, combien de projets se retrouvent à être repoussés sans arrêt ? Cela est souvent représentatif de 2 choses : le client ne sait pas ce qu’il veut, et le travail de spécification n’a pas été fait correctement ou en parallèle des développements, d’où un dérapage.

Outil de communication

Le triangle Qualité-coût-delai est avant tout un outil de communication. L’état du projet a été négocié avec le client au lancement du projet. Il a un degré de qualité, de coût des ressources et de délai de finalisation (il est représenté par un point bleu sur le schéma). Si le client souhaite maintenant diminuer le délai, il faut lui expliquer que le point va se déplacer dans le triangle, et pour un coût équivalent la qualité des livrables sera moins bonne (en rouge sur le schéma); pour avoir une qualité équivalente, il faudra avoir des ressources en plus et cela coutera plus cher  (en vert sur le schéma)

qualite-cout-delai2

La renégociation avec le client peut se faire en simplifiant le cahier des charges : moins de développement, moins de test, moins de suivi donc forcément un coût moins élevé. Le découpage en lots ainsi que les méthodologies agiles peuvent permettre de respecter les délais. Mais la renégociation ne doit pas impacter le nombre de jours qui avait été estimé à l’origine pour une qualité équivalente car cela serait un dérapage du projet assuré.

On le voit au travers de cette exemple, le triangle Qualité-coût-delai est un bon outil de négociation avec les sponsors du projet.

Références:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s